Home

L'afrique du sud

 

Aux discours d’angélisme des responsables de la Fifa,répond une réalité impitoyable : l’Afrique du Sud n’est pas prête à accueillir le Mondial,et devrait connaître toutes les peines du monde à le devenir d’ici 2010.

« La criminalité existe partout. » Hier à Durban, devant un parterre de journalistes médusés, Sepp Blatter a entamé ainsi sa réponse aux inquiétudes de la presse mondiale concernant l’insécurité régnant en Afrique du Sud, qui a encore coûté la vie à un touriste autrichien il y a quelques jours. Comparant ce crime au meurtre d’une adolescente à Zurich vendredi, ville où la Fifa possède son siège, le président de l’instance n’a ainsi pas hésité à comparer les métropoles suisse et sud-africaine, arguant donc que « la criminalité existe partout. » Par ses propos d’une candeur confondante, Blatter minimisait ainsi l’un des problèmes majeurs entourant la tenue du Mondial en 2010 en Afrique du Sud.

50 morts par jour

L’insécurité, quoi qu’en dise la Fifa, est un fléau majeur en Afrique du Sud. Après l’avoir longtemps ignoré, le président sudafricain Tabo Mbeki l’a luimême avoué en février dernier : ses compatriotes vivent dans la peur. Chaque jour, 300 agressions violentes se produisent dont 50 sont mortelles dans le pays, qui est l’un des 3 plus dangereux du monde après l’Irak et la Colombie. Rappelons qu’en Suisse, ce sont moins d’une centaine de personnes qui perdent chaque année la vie à cause des agressions et que 90 % des délits consistent en des vols… de bicyclette principalement. Des chiffres qui décrédibilisent l’argumentaire de Blatter, comme le ridicule livret distribué à la presse indiquant que dans 80 % des meurtres dans le pays, auteurs et victimes se connaissaient, ou que 30 000 policiers seraient affectés au Mondial. L’inquiétude autour de la criminalité est réelle, et s’appuie sur des bases malheureusement incontestables.

5 stades sur 10 en construction

A cette problématique de la violence s’ajoutent d’autres craintes, liées spécifiquement à l’organisation du Mondial ellemême. Incontestablement, les préparatifs de l’événement ont pris du retard. « Aucun voyant n’est au rouge », affirme Jérôme Valcke, secrétaire général de la Fifa. 5 des 10 stades (à Durban, Johannesburg, Le Cap, Port Elizabeth et Nelspruit) sensés accueillir le Mondial sont pourtant toujours en construction et de gros doutes subsistent sur leur livraison avant le début de l’épreuve. Au Cap, la fin de la construction du stade est ainsi prévue quelque semaines avant le début de la Coupe du monde… Des délais périlleux, d’autant qu’ils ne tiennent pas compte de l’éventualité de grèves des ouvriers qui ont déjà retardé plusieurs chantiers. A ces problèmes déjà considérables, s’ajoutent la crise énergétique traversée par l’Afrique du Sud qui la contraint à restreindre la consommation d’électricité via des coupures, les questions des transports et des logements, largement insuffisants sur certains sites, sans parler du coût global dont le gouvernement a admis la semaine dernière qu’il augmenterait de 20 %, passant de 1,7 à 2,05 milliards d’euros.

Le football fédérateur

Un temps évoquée, l’annulation de l’attribution de la Coupe du monde à l’Afrique du Sud est aujourd’hui impossible compte tenu de la proximité de l’événement. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts, en souhaitant que l’Afrique du Sud fasse honneur à son continent, qui ne s’était jamais vu jusqu’ici proposer l’organisation d’une Coupe du monde. Toute l’Afrique, et tous les amateurs de football qui connaissent l’importance du football sur le continent l’espèrent. Ce n’est pas impossible, mais il reste beaucoup de travail à faire, et c’est un défi majeur pour la « Nation Arc-en- Ciel », qui, bien plus que par le rugby, se rassemble autour du football dans toute sa diversité.

J.B.G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s