Home

Grenoble de bénitier

 

«Ensemble, gagnons les sommets. » Voilà ce que promettait Grenoble à ses supporteurs il y a encore quelque mois, lorsque le GF 38 tutoyait les cimes du football français. Un rachat par des Japonais ambitieux en 2004, un stade flambant neuf en 2008, une première saison de L1 convaincante en 2008-2009 avec une treizième place à la clé… Puis le néant. Relégué en L2 la saison suivante, le club navigue depuis de Charybde en Scylla : une deuxième relégation de suite en National, mais surtout un déficit et des dettes qui, cumulés, pèsent près de 5 millions. Grenoble a donc dû déposer le bilan au début du mois et évoluera en… CFA 2 cette saison, l’équivalent de la cinquième division. Un épilogue douloureux pour les – nombreux – supporteurs du club, qui n’ont plus qu’un écrin vide pour pleurer l’âge d’or de Grenoble, manière de grenouille ayant voulu se faire aussi grosse que le boeuf. « S’enflant », donc, « si bien qu’elle creva ».

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s