Home

Savoy Truffle - copie

 

Il en faut un ; d’ailleurs il faut toujours un chouchou. Certes, ils étaient tous adorables, nos médaillés français à Vancouver. Leur fraîcheur, leur sympathie resteront longtemps dans nos mémoires. Il en est un pourtant, que l’on a eu un peu plus de plaisir encore à voir monter sur le podium : Mathieu Bozzetto. Pas seulement parce que le snowboardeur a été le seul à avoir eu un mot, publiquement, pour la regrettée Karine Ruby juste après sa course ; non, bien plus profondément parce que le garçon, en plus d’avoir marqué sa discipline, a ce petit supplément d’âme qui fait que les applaudissements ont été plus intenses, samedi au Club France, les yeux des observateurs un peu plus humides que d’habitude. Car Bozzetto, c’est un fait, rayonne ; son intelligence, son humilité, son franc-parler et sa gentillesse en font un exemple pour les autres athlètes, quoi que sa modestie l’oblige à en penser. Bon vent, Mathieu, rarement athlète aura autant mérité l’Olympe. A croire que les Dieux du sport écoutent Trenet, et qu’eux aussi « aiment les gens dont les yeux brillent ».

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s