Home

Edel est tragique

 

Désillusion. La sortie de Coupet et l’entrée d’Apoula, hier, ont marqué
le tournant du match entre Brest et le PSG. La victoire parisienne
qui se dessinait (1-0) s’est transformée en nul (2-2).

Il y avait un homme lige à l’origine du renouveau parisien : Grégory Coupet. Il y a un homme qui a mis fin aux derniers rêves de titre et, peutêtre, à ceux de Ligue des champions : Apoula Edel. Au soir d’une énième boulette face à Benfica (1-1) en Ligue Europa, Antoine Kombouaré avait eu la bonne idée de remplacer le gardien arméno-camerounais par l’ex-international français, ce qui avait relancé le PSG en haut du tableau. Hier à Brest, Coupet est de nouveau apparu serein et semblait encore parti pour faire un bon match, d’autant que Paris menait 1-0 grâce à un joli but de Bodmer et n’était pas vraiment inquiété par les locaux. Oui, mais à la 33e minute, le match basculait : touché au dos, Coupet laissait sa place à Edel, qui n’allait pas tarder à entamer son show. 36e minute : Touré est lancé en profondeur, sur le côté gauche de la surface parisienne, sans doute trop excentré pour être dangereux… Sauf qu’Edel commet une faute grossière et sèche l’attaquant brestois. Le penalty, indiscutable, est transformé par Touré en deux temps. Mais Edel n’en a pas terminé ; à la 46e minute, juste avant la mi-temps, Grougi se jette sur un centre de Touré et tacle le ballon qui passe… entre les jambes d’Edel !

L’avenir dépend de Coupet

Heureusement pour Edel, ses partenaires ont des ressources. Des ressources et de la chance, aussi. Alors qu’ils poussaient sans vraiment se montrer dangereux, les Parisiens voyaient ainsi un centre de Bahebeck trouver la… main de Kantari qui, gêné par Hoarau, marquait contre son camp (87e). Pour une fois, la fameuse règle de « l’ancien- Parisien-qui-marque-toujourscontre- le-PSG » aura tourné en faveur du club de la capitale. Qu’importe ; ce « bon point » pris, dixit Makelele, ressemble surtout à un coup d’arrêt pour le PSG, qui avait besoin de la victoire qui se dessinait avant l’entrée d’Edel pour se mêler de nouveau à la course au titre. Pour la Ligue des champions, rien n’est perdu mais l’avenir de Paris est sans doute conditionné à l’état de santé de Grégory Coupet. Si l’ancien Lyonnais est rapidement remis de son problème au dos, le PSG peut prétendre être sur le podium à la fin de la saison. Dans le cas contraire…

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s