Home

Ronaldo1

Il y eut Garrincha, Pelé, Cruyff, Maradona, Platini ; autant d’affiches aujourd’hui jaunies dans des chambres d’adolescents des décennies 50, 60, 70 puis 80. Et puis il y eut Ronaldo ; sur les murs de ceux qui furent les ados des années 90, il fut sans doute, avec Jordan, le plus représenté. Sa puissance, sa facilité, sa technique en firent l’icône footballistique absolue, l’une des seules stars planétaires de son époque. Il n’est que d’écouter les réponses des attaquants d’aujourd’hui pour s’en convaincre : à la question « Qui est votre modèle ? », tous ou presque répondent « Ronaldo », de Benzema à Pato entre bien d’autres. Pour attendu qu’il fût, le départ à la retraite du « Fenomeno » n’en est pas moins triste ; c’est aussi un peu d’enfance qui s’en va, une madeleine dont le goût rappellera toujours des parties de foot entre deux cartables, des éclats de rire et des ballons de fortune. Une certitude, aussi : il n’y aura jamais qu’un seul Ronaldo. Le vrai. Obrigado, Fenomeno.

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s