Home

GourcuffDécisif contre l’Olympiakos mercredi (2-1) , Yoann Gourcuff semble revenir en forme au meilleur moment, comme la saison passée. Le Breton renoue avec ses qualités, lui qui est un joueur complet par excellence. Revue de détail.

La forte tête

Grand (1,85 m) et âpre au duel, Yoann Gourcuff marque régulièrement de la tête et n’hésite pas, surtout, à livrer des luttes aériennes particulièrement disputées, prenant exemple sur son coéquipier Marouane Chamakh, le maître du genre. Il n’hésite pas à venir appuyer le Franco-Marocain en position de deuxième attaquant lorsque les centres arrivent des ailes, surtout lorsque Bordeaux évolue en 4-2-3-1. Gourcuff crée alors le danger en proposant une deuxième solution à ses latéraux.

Le visionnaire

Tête haute, Gourcuff est un organisateur-né. Il voit tout, avant les autres, ce qui est la marque des plus grands meneurs. N’hésitant pas à revenir très bas pour organiser le jeu lorsque les ballons tardent à lui parvenir, à s’excentrer ou à pénétrer balle au pied, l’ancien Milanais est le cerveau de Bordeaux et des Bleus. Malgré son jeune âge (23 ans), il dirige la manoeuvre, replace ses coéquipiers, impulse le mouvement, et son entente avec Chamakh ou Trémoulinas à Bordeaux est pour beaucoup dans le beau parcours des Girondins.

Le marathonien

Contrairement à beaucoup de joueurs très techniques, Gourcuff ne se repose pas sur ses seules qualités. Infatigable, le meneur se transforme en récupérateur très difficile à passer en un-contre-un. Son influence est encore plus sensible lorsqu’il manque d’inspiration dans l’organisation du jeu ; il fait alors d’autant plus d’efforts dans le replacement, et ce sont ses qualités de bloqueur qui permettent à Blanc de n’aligner parfois qu’un seul véritable milieu défensif, Alou Diarra.

La gazelle

Là aussi, Gourcuff n’est pas un meneur « à l’ancienne », qui reste dans l’axe et se contente d’orienter le jeu. Le Breton n’hésite pas à s’engager dans les couloirs, et sa vitesse le rend très difficile à arrêter, d’autant plus redoutable que son immense qualité de centre laisse craindre le pire à la défense adverse. Rapide et vif, Gourcuff a notamment fait souffrir le martyre aux latéraux de l’Olympiakos à l’aller comme au retour, provoquant de nombreuses fautes.

Le frappeur

De son pied droit, Gourcuff sait tout faire. Sur coup de pied arrêté notamment, le meneur fait régulièrement la différence : à l’aller contre l’Olympiakos, il a délivré une passe superbe sur la tête de Ciani, avant de marquer directement au retour puis de trouver les montants de Nikopolidis. En Ligue 1, il a délivré neuf passes décisives sur coup franc et, là aussi, son partenaire privilégié est Marouane Chamakh : quatre de ces passes étaient adressées au Franco-Marocain. Jeu court, jeu long, frappes de loin ou dans la surface : Gourcuff possède toute la panoplie du joueur complet.

Le technicien

Comme Zidane naguère, Gourcuff est presque aussi habile du pied gauche que du droit. Le Breton est ainsi capable de marquer ou de changer le jeu d’une transversale du gauche, voire de frapper de loin sur son mauvais pied. Cette richesse le rend d’autant plus imprévisible pour ses adversaires, qui ne peuvent savoir d’avance quel côté bloquer, d’autant que Gourcuff est capable d’exploits techniques inouïs, lui permettant de se sortir de n’importe quelle situation. Son but face au PSG, la saison passée, en fut l’illustration : roulettes, passements de jambes, contrôles en pleine course – Gourcuff est l’un des plus grands techniciens de sa génération.

Jean Berthelot de La Glétais

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s