Home

OuinNon, non et non, on aurait dit que la Suisse n’aurait pas battu l’Espagne, d’accord ? Parce qu’après c’est pas drôle, et on a l’impression d’assister à la Coupe du monde la plus pourrie de l’histoire. Alors quoi, en plus de se cogner des Slovaquie – Nouvelle-Zélande, de ne compter que 1,6 but par match, soit la pire moyenne de l’histoire, on devrait prendre le risque de se passer de l’équipe qui possède la meilleure qualité de jeu sous le seul et fallacieux prétexte qu’elle a été battue et risque de l’être à nouveau ? Hé bien non. Pas d’accord. Alors maintenant, que les Suisses fassent preuve d’un peu de fair-play, rendent à l’Espagne ses trois points et on n’en parle plus. Quant au Chili et au Honduras, qu’ils ne s’avisent pas de copier l’helvétique audace ; bien mal leur en prendrait, et ce serait un casus belli, un crime de lèse-football comme les joueurs de chaque sélection en conviendront sans doute, en adultes avisés. Parce que c’est vrai, quoi, on n’est plus des gamins.

Jean Berthelot de La Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s