Home

Bodmer, juste la très grandeBodmer, juste la très grande bis

En signant à Lyon,Mathieu Bodmer a franchi un pas qui devrait lui permettre d’accéder à l’équipe de France. Son immense talent pourrait bientôt éclater au plus haut niveau…

Si, à l’instar des sciences de la nature notamment, le football permettait une classification des éléments, il y aurait sans doute d’une part les joueurs moyens, d’autre part les bons joueurs, et les grands joueurs enfin. Incontestablement, Mathieu Bodmer fait partie de cette troisième catégorie. Peut faire partie, plus précisément, tant son talent n’a pas encore pu éclore totalement dans une équipe de Lille trop étriquée pour lui. Régulateur du Losc, Bodmer était un peu trop seul, en milieu de terrain notamment, pour faire vraiment montre de sa classe. Mais avec 8 buts inscrits cette saison en Championnat, le natif d’Evreux a tout de même montré qu’il savait tirer son épingle du jeu du collectif nordiste.

Physique de déménageur

Des buts, Mathieu Bodmer en marque, donc. Mais ce n’est évidemment pas là sa fonction première, l’ancien Caennais évoluant au milieu du terrain, à peu près à tous les postes que propose ce secteur de jeu. Tantôt récupérateur, tantôt meneur ou en soutien de l’attaquant, Bodmer possède une polyvalence presque inédite à ce niveau. Comme son idole, David Ginola, ce supporter du PSG possède une faculté d’éliminer par le dribble étonnante pour un joueur d’un gabarit, 1,90 m pour 90 kilos, qui semble au premier abord le confiner aux tâches obscures du pressing et du jeu aérien. Son physique, justement, lui permet d’imposer sa puissance au milieu, de récupérer, mais aussi de ne pas se laisser bouger dans la relance. Face à Manchester United, son impact avait fait fureur et avait permis au LOSC de surnager.

Le jeu dans le sang

Joueur solide, Mathieu Bodmer est aussi et surtout un monstre de technique et de sens du jeu. Pas un énième nouveau Zidane, pas non plus un autre Vieira, mais sans doute un joueur hybride entre ces deux monuments. Cette caractéristique, d’ailleurs, fait toute l’originalité de Bodmer. Son profil n’existe pas vraiment en France, et n’est pas dans la tradition du football tel qu’on le conçoit dans l’Hexagone, avec des milieux d’ordinaire plus portés sur la récupération ou sur la relance, mais peu enclins à faire les deux. S’il lui fallait des modèles, Bodmer serait sans doute plus dans la lignée des Redondo, Seedorf et Guardiola, un profil qui pourrait faire fureur en équipe de France entre Vieira, justement, et des milieux du type Nasri, Malouda ou Ribéry. Sa vision du jeu souvent juste et plus rapide que celle des autres, sa technique en mouvement, ses passes toujours dans le ton devraient faire beaucoup de bien aux Bleus. Récupérateur, passeur, buteur, Mathieu Bodmer sait tout faire et a tout pour être l’un des plus grands joueurs de sa génération. Il est à Lyon pour le confirmer.

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s