Home

Gourcuff n'est pas Zidane

 

Ecrasé à Bordeaux, le PSG n’est pas encore redevenu un grand club.

Au Paris-Saint-Germain, avoir lutté pour la survie du club ces deux dernières saisons n’a certes pas oblitéré toute ambition mais a, incontestablement, laissé des traces qui ne s’effaceront pas de sitôt. Plus habitué à se battre pour éviter la zone rouge, Paris n’a ainsi pas su trouver les ressources mentales pour éviter de sombrer à Bordeaux, alors qu’une place au pied du podium lui était dévolue en cas de succès. «On n’a pas été bon, mais le déroulement du match ne nous a pas été favorable », nuance Paul Le Guen en une allusion possible au premier but venu d’un coup franc accordé pour une faute imaginaire, et probable à plusieurs occasions non concrétisées par ses hommes. « Le score est lourd, mais Bordeaux est très fort et a de la puissance, reprend l’entraîneur parisien.

Capable de réagir

La victoire de Bordeaux est logique, mais le match a été particulier, avec des maladresses de notre part et des décisions arbitrales étonnantes. C’est une bonne claque. Il va falloir être capable maintenant de réagir. » Que le seizième du dernier Championnat perde face au deuxième n’a en soir rien d’infamant, quoique l’ampleur du score ait « humilié » Paul Le Guen, selon ses propres termes. Dès dimanche Paris recevra Sochaux, et il faudra une victoire pour prouver qu’à défaut d’être redevenu un grand club il reste susceptible de guigner la cinquième place.

J.B.G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s