Home

Elissalde En bleu, jouer le plus possible

 

Le demi de mêlée Jean-Baptiste Elissalde revient sur le recrutement toulousain et les Bleus.

FRANCE-SOIR. Dans quel état d’esprit se trouvent les joueurs toulousains à l’aube de cette nouvelle saison ?

JEAN-BAPTISTE ELISSALDE. Il y a une bonne ambiance, nous étions tous contents de nous revoir et je pense que le titre de champion de France acquis l’an passé joue un grand rôle dans cette bonne entente. Il faut maintenant se plonger dans la saison à venir, ce qui n’est pas toujours facile car le dernier exercice a été très fourni, en club comme avec les Bleus en Coupe du monde. A Toulouse, nous avons en plus connu la belle réussite d’être champion de France et de jouer la finale de la Coupe d’Europe, donc c’est toujours un peu difficile de se relancer après cela. Il peut y avoir une forme de dépression qui s’installe, il faut aussi faire très attention à ne pas se blesser, car le Championnat démarre très fort.

Avec les arrivées de Skrela et de Michalak, la charnière toulousaine sera redoutable…

Depuis sept ans que je suis ici, le recrutement se fait à dose homéopathique, pour apporter une vraie valeur ajoutée. Cette fois, on prend deux ouvreurs, poste qui n’était pas très fourni, et j’espère que les blessures nous épargneront pour pouvoir compter sur une charnière que bien des entraîneurs aimeraient pouvoir aligner. A titre personnel, je pense logiquement revenir à mon poste de demi de mêlée, même si je suis fier d’avoir rendu service à mon club à l’ouverture, qui n’est pas mon poste de prédilection.

Quels sont vos objectifs avec les Bleus ?

Nous sommes dans une dynamique de recherche de l’équipe la plus performante pour la prochaine Coupe du monde, mais nous voulons aussi avoir des résultats. Nous ne pouvons pas nous permettre de terminer à nouveau le Tournoi des six nations à la troisième place. Il faut rechercher le juste milieu entre la performance et l’intégration des jeunes. Je postule évidemment à un poste de demi de mêlée, mais il est trop tôt pour en parler. je dois d’abord être bon avec mon club.

Que pensez-vous de la volonté du nouveau staff des Bleus de favoriser le jeu ?

Avoir plus de liberté est appréciable, mais il ne faut pas penser qu’auparavant nous n’avions pas le droit de jouer. Maintenant, le discours est clair : on doit jouer le plus possible, mais il n’est pas interdit non plus de taper dans le ballon.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s