Home

Laporte cherche sa charnière

 

Tous les entraîneurs du monde le savent, une équipe est largement dépendante de sa charnière, plaque tournante du jeu. Pour la Coupe du monde,le choix de Laporte n’est pas encore très clair : Elissalde- Michalak ou Mignoni- Skrela ?

En septembre, tous les amateurs de rugby auront sans doute les yeux rivés sur George Gregan et Stephane Larkham. Respectivement demi de mêlée et demi d’ouverture de l’équipe d’Australie, les deux compères ont honoré le 7 juillet dernier à Sydney leur 75e sélection commune, pour une victoire face aux Springboks (25-17). Le chiffre témoigne de la longévité exceptionnelle de l’une des meilleures charnières du monde, voire de l’histoire de ce sport. Loin de ces certitudes, les Français n’ont pas encore dégagé une charnière titulaire, à un peu plus d’un mois du début de la Coupe du monde. Véritable plaque tournante d’une équipe, la relation entre le 9 et le 10 est pourtant primordiale et demeure le meilleur garant d’un jeu de qualité.

«Bernie» a le choix

Pour se rassurer, on peut considérer que ce n’est pas par manque de prétendants à ces postes que Bernard Laporte tâtonne encore. Si le sélectionneur n’est pas tout à fait sûr de ses choix, c’est plutôt parce qu’ils sont plusieurs à prétendre sérieusement à être titulaires. La charnière Mignoni- Skrela, testée lors du dernier Tournoi des Six Nations, a certes marqué des points, mais la liste des trente dévoilée par Laporte laisse entrevoir une autre possibilité, celle d’aligner le duo Elissalde-Michalak. Même si les deux associations peuvent aussi être mélangées, sans oublier les qualités en 10 d’un Lionel Beauxis, on peut penser que ce sont bien elles qui tiendront la corde. La première, sans doute plus solide, peut être une solution face à des équipes au fort impact physique. Plus puissante, elle est aussi moins technique que la seconde, et sa vision du jeu n’est pas aussi impressionnante.

Elissalde, la «French Touch»

Au poste de demi de mêlée, les deux grands concurrents s’appellent donc Jean-Baptiste Elissalde et Pierre Mignoni. Le second est vif et solide, et il sort d’une belle saison avec Clermont, qui l’a vu atteindre la finale du Top 14 et remporter le Challenge européen. Mais celui qui était déjà là en 1999 n’a pas toujours répondu présent lors des grands rendez- vous, et sur sa capacité mentale à gérer une Coupe du monde planent encore certains doutes. Jean- Baptiste Elissalde, lui, est sans doute plus complet. Rapide, roublard, l’ancien Rochelais possède un grand sens du jeu et incarne à lui seul la « French Touch » si chère aux amoureux du rugby, cette capacité à orienter et emballer une attaque par un geste totalement inattendu. Seul son physique peut encore poser problème, le Toulousain restant un peu léger (1,72m;73kg).

Michalak tient la corde

David Skrela et Frédéric Michalak, eux, sont donc face à face pour la place d’ouvreur. Le Parisien, très solide au pied comme dans la conduite du jeu et excellent défenseur, s’est affirmé en patron ces derniers mois, notamment durant le Tournoi. Michalak, de son côté, reste sans doute marqué par son match désastreux face à l’Angleterre lors de la dernière Coupe du monde. Sa drôle de saison, qui l’a vu subir une blessure durant six mois, puis annoncer son départ pour l’Afrique du Sud, ne l’a cependant pas empêché d’être appelé par Laporte ; ce n’est sûrement pas pour faire de la figuration. Son talent, sa vista et sa faculté à donner le bon rythme doivent sans doute lui permettre d’être titulaire. S’il ne bute plus régulièrement en club, il reste capable de frapper des tentatives de loin, laissant celles plus proches à Elissalde, luimême excellent buteur au demeurant. Elissalde-Michalak, charnière qui a l’habitude de jouer ensemble puisque les deux hommes évoluent à Toulouse, est celle que l’on devrait retrouver à la Coupe du monde, pour le plus grand bonheur des amateurs du rugby à la française.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s