Home

Cette simulation vaut le détour

 

Pro Evolution Soccer 2009 reste une simulation de premier ordre. A certaines conditions…

Après plusieurs années d’un règne sans partage, Pro Evolution Soccer subit depuis l’an passé la concurrence d’un FIFA revu de fond en comble, qui a largement refait son retard sur le plan du réalisme et qui est aujourd’hui plébiscité même par ceux qui, jadis, ne juraient que par PES. Le principal reproche fait à ce PES 2009 est celui d’un manque de réalisme ; incontestablement, les possibilités offertes par les meilleurs joueurs des plus grandes équipes sont bien plus grandes que par le passé, lors des opus 4 ou 5 par exemple, modèles d’austérité. Les grandes courses le long de la ligne de touche sont ainsi monnaie courante, pour peu que l’on dispose en ses rangs de « poneys » tels que Cristiano Ronaldo, Adriano et autres Ronaldinho, enlevant il est vrai beaucoup à l’intérêt des parties, d’autant que les facultés des défenseurs ne sont pas à la hauteur. Par la volonté stratégique de conquérir d’autres publics ou par une maîtrise insuffisante du développement du jeu sur les nouveaux supports, Konami a, indéniablement, rendu son jeu plus accessible que par le passé, ce qui, pour les puristes, est tout sauf un avantage.

Vive les « petites » équipes !

Les véritables amateurs de PES, pourtant, ne doivent pas s’y tromper : il reste possible d’apprécier cet opus autant que les précédents. La construction laborieuse du jeu, la mise en position difficile des attaquants pour les placer en position de tir, le lent pressing d’un adversaire laissant peu d’espaces, tous ces détails qui faisaient l’âpreté et l’intérêt des meilleurs épisodes de PES se retrouvent dès lors que l’on joue avec des « petites » équipes, celles qui en tout cas ne font pas partie du gratin européen pour les clubs, ou mondial pour les nations. Même si ce n’est qu’à cette condition que PES trouve sa place, il reste, dès lors, la simulation de football la plus réaliste et mérite mieux que les nombreuses critiques reçues depuis sa sortie. Qu’on se le dise, Pro Evolution Soccer n’est pas mort…

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s