Home

France-Allemagne, question de mixité

 

Avec les deux acteurs présents sur scène, l’auteur franco-allemand Marc Wels a coécrit ce « récit humoristicofootballistique ».

FRANCE-SOIR. De quoi parle la pièce que vous avez coécrite ?

MARC WELS. Elle part du match France-Allemagne, durant la Coupe du monde 1982, qui avait tant marqué les esprits. C’est ensuite un prétexte pour parler des relations entre les deux pays, si riches et si compliquées. Cette Coupe du monde est un point de départ intéressant, car elle symbolise la façon dont les Français voyaient encore, à l’époque, les Allemands. Invaincue depuis quatre ans, la Mannfschaft avait fait preuve d’une grande arrogance contre l’Algérie, avant de perdre 2-1 puis de magouiller avec l’Autriche pour passer la phase de poules. Et puis, bien sûr, il y avait eu l’agression de Schumacher sur Battiston, la morgue du gardien allemand ironisant ensuite sur les « frais de dentiste » du Bordelais, une affaire d’Etat qui avait même abouti à ce que Helmut Schmidt et François Mitterrand interviennent publiquement et de façon conjointe.

Votre pièce,elle aussi,dépasse largement le cadre du football…

Oui, ce thème des relations francoallemandes est évidemment complexe pour nous, quadragénaires, dont les pères ont connu la guerre. Les générations suivantes n’ont pas le même ressenti, bien sûr, mais le sujet est sensible car il y a trois conflits relativement récents et des millions de morts entre les deux pays. Plus globalement, c’est la question de l’identité qui est au coeur de la pièce, entre un peuple allemand qui a longtemps culpabilisé avant de s’accepter tel qu’il est et un peuple français qui a du mal à reconnaître ses erreurs, concernant par exemple son passé colonial.

Quelles réactions pensez-vous susciter parmi le public qui ira voir cette pièce ?

Nous l’avons déjà présentée et il était très intéressant de constater que la pièce rappelle des souvenirs aux plus anciens, mais les jeunes aussi sont concernés. Qu’ils s’intéressent au football ou non, ceux qui viendront voir la pièce y trouveront un questionnement sur l’identité et la mixité, qui les touchera je pense.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s