Home

Culture - copie

 

Esra est heureuse. Cette semaine, il n’y a pas eu beaucoup de travail au cabinet et les autres avocates, celles qui n’aiment pas le football, ont accepté de la soulager en partie. Esra a donc pu voir les matches, sur la petite place en bas de son appartement de Hambourg. Elle a vu surtout ceux de sa chère Turquie, ses insubmersibles petits marins cent fois coulés puis mille fois émergés. Le rituel est immuable ; Turcs et Allemands se retrouvent dans ce petit bar aux banquettes élimées, et ensemble, verre contre verre, peau contre peau, ils poussent pour soutenir celle des deux sélections qui est en lice. Ce soir, ils aimeront les vainqueurs et chériront les vaincus, voilà. Voir « ses » Turcs à Vienne contre la Croatie l’a rendue nostalgique : les imaginer dans cette ville où elle ne s’est plus rendue depuis la fin de ses études… Depuis la fin de son histoire avec lui, aussi. Il avait 20 ans et il était brillant. Lorsque Esra l’avait quitté, il avait plongé dans une longue dépression. Elle ne pensait plus vraiment à lui, désormais. Trente-cinq ans plus tard, elle connaissait son parcours, bien sûr, mais qu’elle seule sût pourquoi il avait tourné ainsi était trop lourd à porter pour se le rappeler souvent. Elle s’en était doutée, évidemment. Il ne voulait pas la présenter à sa famille, il la cachait, certes, mais il l’aimait ! Elle le trouvait trop impulsif, mais lui cherchait des excuses. Puis elle n’avait pas pu, mais, en le revoyant éructer à la télévision tout à l’heure que la Turquie n’était pas prête à « accepter les règles européennes et notre culture », Esra eut encore envie de dire, un peu, que Jörg Haider n’était qu’un enfant qui pleurait toujours son premier amour.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s