Home

J'aime Raymond - copie

 

Puisque nous en sommes aux déclarations enflammées,que quelques bien-pensants me flagellent comme ils l’ont fait après que le sélectionneur national,dans un moment d’« humaine faiblesse »,avait demandé sa main à Estelle Denis.Ce fut certes une « erreur »,comme il l’a confessé hier,mais dans le fond la condamnation unanime qui s’est ensuivie ne fut pas sans rappeler la chasse aux sorcières organisée pour punir Raymond Domenech de son intérêt pour certains arts ésotériques.Après avoir brûlé l’hérétique, il est donc question aujourd’hui de le lyncher.Je veux bien qu’on me pende avec : Raymond Domenech a sans doute commis des erreurs sur le plan footballistique, mais je serais malhonnête en brandissant la certitude que d’autres choix eussent été plus judicieux.Pis,je crois qu’avec trois joueurs seulement figurant, à leur poste et en ce moment, parmi les cinq meilleurs européens (Makelele,Ribéry,Benzema),les Bleus ne méritaient pas forcément mieux sur leur forme actuelle. Il va de la liberté de chacun d’estimer que le sélectionneur est,ou non,l’homme de la situation ; sans m’aventurer sur ce plan,je voudrais dire que j’ai aimé la façon dont Domenech ironisait,au début de son mandat,dans un milieu trop formaté,j’ai aimé la façon dont il tentait d’expliquer face à un auditoire souvent hostile ses choix, par essence subjectifs,j’ai aimé aussi ses doutes et ses incertitudes.Qu’on me pardonne ou me brûle, j’aime Raymond – et j’ai pensé qu’aujourd’hui était un beau jour pour le dire.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s