Home

J'y connais rien - copie

 

Avec une régularité de rentrée scolaire, un curieux phénomène revient à l’approche de toute grande compétition footballistique. « C’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule », claironnait jadis un film de Jacques Besnard. L’antienne est connue et semble faire le bonheur de ceux qui du football ne connaissent que Zidane et Maradona, au mieux. Parmi les 60 millions de sélectionneurs se glissent donc des milliers de nos compatriotes qui n’entendent rien à ce sport et ne s’en défendent pas ; mais leur avis – pardon ! – a valeur de parole d’évangile, et, qu’ils s’épanchent sur les joueurs trop payés, les choix tactiques (injustifiables, évidemment) de l’entraîneur national ou sur le manque de volonté présumé de leurs favoris, chacun pense détenir une vérité qu’il tient pour incontestable. « J’y connais rien, mais bon… » voilà qui fait fuir plus d’un amateur et, sans doute, plus d’un connaisseur du football, qui se prend sans doute à espérer avec plus d’ardeur encore qu’une victoire de ses favoris vienne faire taire un peu la déesse aux cent bouches. Encore que la bougresse soit capable d’affirmer alors avec autant d’aplomb qu’elle n’a jamais douté d’une pareille issue. Quiconque a déjà enfilé un short sait pourtant combien le football est un sport qui ne tient qu’aux quelques millimètres d’un poteau, carrés ou non, séparant les héros des ratés. Enfin je dis ça, mais, de vous à moi, je n’y connais pas grand-chose…

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s