Home

Montrer patte blanche

 

Il est amusant de voir, ces jours derniers, observateurs ou acteurs commenter l’activité du PSG sur le marché des transferts. Ces commentaires-là suffiraient à résumer, pour partie certes, la schizophrénie de bien des Français à l’égard de l’argent. Depuis l’arrêt Bosman, beaucoup de nos compatriotes déploraient le manque de compétitivité des clubs tricolores en Coupe d’Europe, qui n’y brillent plus que part intermittence ; tous s’accordaient à dire que l’argent était principalement responsable de cet état de fait. Et voilà donc qu’un club français reçoit une manne… et se voit aussitôt voué aux gémonies, les origines de cette manne n’étant apparemment pas assez « convenables ». Qu’un marchand d’armes rachète, il y a quelques années, un club historique de l’ouest de l’Hexagone n’avait, en revanche, ému personne. Il faut dire que ce marchand d’armes était Français, et que ses fonds étaient bien plus convenables ; c’est bien connu, les armes françaises ne frappent que les méchants. L’argent, dit-on, n’a pas d’odeur. La main qui le tient, elle, a visiblement une couleur.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s