Home

Joubert, les jeux d'une vie

 

Passé à côté des deux précédentes éditions des Jeux olympiques (14e à Salt Lake City, 6e à Turin), Brian Joubert n’a qu’une obsession : décrocher l’or à Vancouver, en février. Déterminé et sûr de sa force, le Poitevin, qui défendra d’ici là son titre de champion d’Europe de patinage artistique en Estonie, en janvier, estime se sentir « mieux que jamais » à l’aube de cette saison décisive.

Vancouver

Interrogé sur le pronostic du président de la Fédération française des sports de glace,Didier Gailhaguet,lequel prédit que Brian Joubert va « atomiser » ses adversaires aux Jeux olympiques de Vancouver,le Poitevin n’esquive pas.« C’est le but,assure-t-il.Tous les matins,en me levant, je ne pense qu’à cela. Je veux cette médaille d’or. Je sais que la concurrence est dure,mais si je travaille bien,si le mental suit,je me sens au-dessus de mes adversaires.J’ai quatre,cinq mois à être rigoureux d’ici aux JO.J’ai même arrêté la moto ! L’an dernier,j’ai eu un accident.Ça peut très bien encore m’arriver cette année.Ça m’embêterait de déclarer forfait aux Jeux et de mettre vingt ans de travail à la poubelle »,explique-t-il.

Sa forme actuelle

« Je me sens mieux que jamais,je prends un pied incroyable à l’entraînement ! se félicite Brian Joubert. Les deux programmes sur lesquels je travaille me conviennent parfaitement,je pense que j’ai les armes pour bien les maîtriser.» De nouveau entraîné,depuis avril dernier,par Laurent Depouilly, qui avait déjà été son coach en 2003-2004,le champion du monde 2007 estime avoir retrouvé du plaisir à patiner. « Je m’amuse enfin, avoue Brian Joubert.Avec Jean-Christophe (NDLR :Simond,son entraîneur entre 2006 et mars dernier),ce n’était plus vraiment le cas.L’équipe qui m’entoure est vraiment celle qu’il me fallait.Depuis notre première collaboration,Laurent (Depouilly) et moi avons mûri.Surtout moi,qui en avais bien plus besoin ! » rigole-t-il.« J’ai,de plus,perdu 1,7 kg ces dernières semaines.Je le sens énormément lorsque je tente des quadruples sauts,mais il me reste encore 1,5 kg à éliminer », estime celui qui reconnaît avoir été « gêné » par son surpoids.

Son mental

« Je ne dois pas me focaliser sur Vancouver »,tente Brian Joubert,comme pour faire parler la raison avant le coeur,lequel reprend vite le dessus.« Depuis l’âge de 17 ans,je dis que je veux être champion olympique.Pour un sportif,on ne peut rêver mieux, mais la meilleure préparation mentale possible sera de bien figurer d’ici là dans les différentes épreuves auxquelles je participerai. » Lucide,le Poitevin sait que le mental peut être son point faible,et entend donc tout mettre en oeuvre pour ne pas accumuler les contrariétés avant Vancouver.« Etre au village olympique,par exemple,est quelque chose qui me pèse, précise Joubert.Je vais tenter au maximum de me tenir à l’écart, tout comme je ne veux pas arriver trop tôt en Amérique du Nord,pour ne pas me mettre trop de pression.Je pense arriver quelques jours avant seulement. » Contrairement à d’autres sportifs en revanche,celui qui s’est classé deuxième des derniers masters d’Orléans ne fait pas appel à un préparateur mental.« Je l’ai fait en 2006,et la seule chose que j’en retiens, c’est que j’ai perdu 1.800 euros »,sourit-il.

Ses adversaires

« Plus la bagarre est grande, plus je dépasse mes limites », prévient Brian Joubert. Le triple champion d’Europe aura justement fort à faire à Vancouver,le Suisse Stéphane Lambiel et le revenant russe Evgueni Pluchenko, respectivement vicechampion et champion olympiques.« Je ne les néglige pas,bien au contraire.Je regarde ce qu’ils font,il paraît qu’ils sont en grande forme. Tant mieux, savoir qu’ils sont “au taquet”m’oblige à travailler encore plus, mais je le vérifierai lors du Trophée Bompard (à Paris,du 16 au 18 octobre). En 2006,je ne pouvais pas battre Pluchenko. Aujourd’hui,je pense que,même s’il patine très bien,je suis au-dessus de lui. Je veux cette médaille d’or », conclut un Joubert plus déterminé que jamais.

 

Jean Berthelot de la Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s