Home

Cartonrouge

Très critiqué pour son arbitrage lors de Burkina Faso-Ghana en demi-finale de la CAN le 6 février dernier, Slim Jedidi sort pour la première fois de sa réserve et revient sur cet épisode. Il assure qu’il n’a pas été suspendu pour sa contre-performance et estime qu’il ne le sera pas.      

Un penalty très généreusement accordé au Ghana, un autre oublié après une faute sur Pitroipa, un carton rouge indument sorti contre l’attaquant burkinabé de Rennes ; M. Jedidi est au cœur d’une intense polémique depuis dix jours. Pour la première fois depuis le match, l’arbitre tunisien a accepté d’évoquer cette demi-finale de CAN entre le Ghana et le Burkina Faso.

Slim Jedidi, avec le recul, comment analysez-vous votre prestation lors de cette rencontre ?
Je me suis trompé. Que dire d’autre ? Comment l’expliquer ? Je ne sais pas. Dieu a voulu que je me trompe, voilà. Sur cette demi-finale, je n’ai pas été bon, j’ai commis plusieurs erreurs, c’est indéniable. J’ai mal vu, mal interprété les choses. Qui peut dire qu’il n’a jamais commis d’erreur ? Je suis navré pour ceux que ça a touché, je leur présente mes excuses. Mais aujourd’hui, j’essaie de passer à autre chose, d’avancer.

Comprenez-vous qu’il puisse y avoir des soupçons de corruption autour de votre prestation ce soir-là ?
Non, je ne le comprends vraiment pas. C’est difficile de voir que les gens n’acceptent pas que j’aie pu me tromper. Au Burkina Faso, encore, je le comprends, parce que je crois qu’on n’est jamais objectif quand il s’agit de notre pays. Mais ailleurs, et ici en Tunisie en particulier, j’ai du mal à l’accepter. Je ne lis pas les magazines, je ne réponds pas aux journalistes, je me suis retiré avec des amis et ma famille pour essayer d’oublier tout ça.

Acceptez-vous la suspension qui vous est infligée par la CAF ?
Mais quelle suspension? Il ne s’agit que de rumeurs, je n’ai pas été suspendu et je pense que je ne le serai pas. Durant la CAN, j’ai arbitré des matches difficiles, notamment cette demi-finale qui était considérée comme très délicate, cela veut dire qu’on me faisait confiance. Cette confiance ne s’est pas évanouie en un match. J’étais en lice pour officier lors de la prochaine Coupe du monde, je reste en lice. Cela n’a rien changé.

Propos recueillis par Jean Berthelot de La Glétais, à Tunis (Rédaction Football365/FootSud)

Article paru sur footafrica365.fr

http://www.footafrica365.fr/interviews/article_623151_exclu365-tunisie-s.jedidi-Je-n-ai-pas-ete-suspendu-.shtml

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s