Home
Photos Magali Maricot

Peu avant l’arrivée des estivants, Soulac-sur-Mer se prépare en formant notamment ses saisonniers aux demandes des touristes.

On est un peu au théâtre, en ce jeudi de juin, dans les rues de Soulac. La station balnéaire remonte son décor d’été, les chaises des restaurants, dépoussiérées de leur hivernage, commencent à s’alanguir en terrasse. Les cartes postales kitsch retrouvent leurs présentoirs et les marinières reprennent leur place sur les mannequins. « C’est le réveil de la bête ! » sourit Paul, qui a découvert la station balnéaire il y a une quarantaine d’années et qui y coule une heureuse retraite, toute l’année auprès de « son » océan. « Avec l’été, c’est un peu moins le mien et un peu plus celui de tout le monde. Mais ce n’est pas grave, ça fait vivre la commune. » Dans quelques jours, la population passera effectivement de 2700 âmes à 50 000, selon la mairie. Une explosion qui ne s’improvise pas mais se prépare, sous l’égide notamment de l’Office du tourisme du Médoc Atlantique, présent de Soulac à Lacanau. Ce matin-là, il organise une formation destinée aux professionnels du tourisme et à leurs saisonniers ; en tout, plus de 200 personnes sont sensibilisées aux attraits du territoire, aux activités à proposer aux touristes, etc.

Les professionnels du tourisme formés

« La manière dont les visiteurs se comportent évolue beaucoup ces dernières années », explique Christine Bourricaud, l’une de ses responsables. « Ils ne sont plus qu’un sur dix à passer par les offices du tourisme, ils se renseignent désormais largement par le biais des saisonniers. Il faut que ces derniers connaissent parfaitement ce qu’il est possible de faire sur le territoire et donnent envie de le découvrir. » Patron du Ku-G du Pop, un restaurant du centre-ville Gaby Chevrier fait partie des professionnels formés ce matin-là. « En tant que local, on pense bien connaître notre secteur, mais on s’aperçoit qu’il y a beaucoup d’activités auxquelles on ne pense pas et qu’il est intéressant de promouvoir et de mettre en avant, comme les visites de l’estuaire, les jeux de pistes dans les châteaux, etc. Si on veut que les vacanciers reviennent, il faut arriver à occuper leurs temps de loisirs et à leur proposer des choses cohérentes. Cette formation est importante pour cela, elle donne en quelque sorte le coup d’envoi symbolique de la haute saison ». Avant que les touristes n’en marquent le lancement « officiel », quelques jours plus tard…

Paru dans Sud Ouest Le Mag

Textes Jean Berthelot de La Glétais

Une réflexion sur “Soulac, quelques heures avant le rush…

  1. Pingback: Soulac, quelques heures avant le rush… – Magali Maricot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s