Home

Le constat de l’Insee est sévère pour le département, qui est celui qui a le plus perdu de part d’emploi liée au tourisme entre 2009 et 2013.

C’est un constat sinon alarmant, du moins préoccupant, que vient de livrer l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). L’organisme a présenté les derniers chiffres disponibles liés à l’emploi touristique dans la région, qui datent de 2013. Et si, au plan régional, la Nouvelle-Aquitaine a su développer l’emploi dans ce secteur, il n’en va pas du tout de même pour les Deux-Sèvres. Côté région, d’abord : les emplois directement liés à l’accueil des touristes ont progressé de 5,6 % entre 2009 et 2013, représentant 86 000 postes. Le secteur génère 2,77 milliards d’euros, soit 3,2 % de la richesse totale régionale. Cela représente 9 % de l’emploi touristique en France, et place la Nouvelle-Aquitaine en cinquième position des régions. Sans surprise, le littoral capte 36 % de ces emplois. C’est en Charente-Maritime que la part du tourisme dans l’emploi total est la plus importante : 6,5 % et c’est en Gironde que la progression, sur ce plan, a été la plus forte : 9,8 %. Concernant les Deux-Sèvres, c’est sur ce point que le problème est le plus sensible.

Plus forte chute des 12 départements

Car entre 2009 et 2013, le département a en effet connu une chute vertigineuse de la part du tourisme dans l’emploi : -9,2 % ! Un chiffre d’autant plus important que le second des douze départements dans ce classement, la Haute-Vienne, ne décroche « que » de 1,9 %. C’est ainsi, là aussi sans surprise, dans les Deux-Sèvres que la part du tourisme dans l’emploi est la moins importante : 1,6 %. Alors, en clair, que veulent dire ces chiffres ? Tout simplement que le secteur du tourisme dans les Deux-Sèvres a connu une baisse significative sur la période 2009-2013, en attendant de connaître les chiffres plus récents. Le département, pourtant, ne manque pas d’arguments mais il n’a pas su les faire valoir. Il ne lui reste plus qu’à espérer que les opportunités offertes par la nouvelle région, et en particulier le regroupement des offices du tourisme, permettent de faire repartir le secteur. Car c’est là l’un des leviers d’un redressement économique attendu…

Paru dans Le Courrier de l’Ouest

Textes Jean Berthelot de La Glétais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s